22 janvier 2018

Relève d’entreprise : un processus hautement émotif vous dites?

Saviez-vous que…

Le transfert d’une entreprise à la relève reste un processus hautement émotif pour le Chef d’entreprise.  Les raisons sont multiples :

  • Il devra souvent faire le deuil d’une bonne partie de sa vie : pour lui, planifier sa relève et sa retraite, c’est comme faire ses pré-arrangements!
  • Il peut se faire dire par un expert externe que la valeur de SON entreprise est inférieure à ce qu’il estime.
  • Il peut se sentir coupable de croire qu’il laisse tomber des employés qui l’ont soutenu pendant de nombreuses années.
  • Il peut avoir à composer avec deux ou plusieurs enfants dont le plus intéressé semble le moins apte à prendre la relève.
  • Il peut être confronté à devoir s’empêcher d’intervenir et à laisser suffisamment de latitude à la relève afin qu’elle puisse prendre ses propres décisions (même s’il n’est pas en accord avec elles..), voire même laisser la relève faire ses propres erreurs…
  • Et parfois, c’est son corps qui lui rappelle son âge, ou encore son entourage qui ne cesse de saupoudrer le mot « retraite » dans leurs échanges.

Un processus hautement émotif vous dites?

Vous appréciez le contenu de notre site?

Vous voulez rester informé sur le domaine de la relève en entreprise?

Faites comme de nombreux entrepreneurs québécois et inscrivez-vous à notre infolettre!