16 novembre 2016

Comment réussir ou manquer son transfert à la relève (Partie E)

Saviez-vous que

La continuité d’entreprise avec une relève familiale ou interne, reste une opération fort délicate. Les cas de transferts réussis OU de transferts désastreux ne manquent pas. Mais comment faut-il s’y prendre pour mettre toutes les chances de son côté ? Essentiellement en focalisant sur 6 aspects distincts mais critiques.  Parlons du savoir-faire et du savoir-être de la relève

CONDITIONS GAGNANTES

  • Attitude positive et aptitudes établies de la Relève (Le meilleur duo qu’on peut viser : des compétences techniques AVEC de bonnes habiletés de gestion).
  • Relève engagée et passionnée : c’est son choix de vie ! (« Quel bon choix de relève tu as fait ; il se comporte déjà comme un propriétaire… avant même de l’être officiellement ! »).

CONDITIONS PERDANTES

  • Mauvaise attitude et carences d’aptitudes de la Relève (Le pire des duos : des connaissances limitées, SANS habiletés de gestion).
  • Relève axée sur la facilité : son chemin est tout tracé d’avance ! (« Tu fais erreur en la choisissant : avoir le bon nom de famille ne suffit vraiment pas ! »).

Le constat est clair : une relève dévouée et mature, qui prêche par l’exemple… réussit davantage et « passe beaucoup mieux à l’interne » qu’une relève frivole qui agit en fils / fille à Papa !!!

RéussirTransfert-PartieE (SavoirFaireEtre)

Vous appréciez le contenu de notre site?

Vous voulez rester informé sur le domaine de la relève en entreprise?

Faites comme de nombreux entrepreneurs québécois et inscrivez-vous à notre infolettre!